12/06/2015

" A nouveau, et je le regrette, la Suisse donne l'impression d'être un pays qui protège les corrupteurs et les corrompus"

Le Conseil des Etats a débattu de la possibilité de créer un registre où les condamnations des entreprises sont enregistrées, au même titre qu'il existe un casier judiciaire pour les personnes physiques. Le Groupe d'Etats contre la corruption (GRECO) recommande depuis longtemps à la Suisse d'instaurer un tel casier judiciaire des entreprises et a félicité le Conseil fédéral pour le dépôt d'un projet de loi allant dans ce sens. Malheureusement, le Conseil des Etats est revenu en arrière sur cette disposition alors que celle-ci est appliquée par l'ensemble des pays qui nous entourent. Voici l'argumentation que j'ai développée pour que la Suisse ne donne pas l'impression, encore un fois,  de ne pas lutter contre la corruption

Lire la suite

14:36 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

04/06/2015

Le Conseil des Etats refuse de lutter activement contre la corruption en Suisse

Hier matin, le Conseil des Etats débattaient d’un projet de loi de lutte contre la corruption. Dans le cadre du débat, j'ai demandé le respect des standards internationaux en la matière. En effet, une transaction fondée sur la corruption pervertit totalement les relations économiques. Si nous ne voulons pas que notre pays apparaisse comme le protecteur des corrupteurs et des corrompus, nous devons modifier notre législation. La majorité en a souhaité autrement en vidant de sa substance le projet déjà minimaliste du Conseil fédéral. Voici un résumé de mon intervention.

Lire la suite

14:37 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

29/12/2014

"Quand vous allez à la Migros à Glaris ou à Genève, vous payez exactement le même prix votre plaque de chocolat"

Je vous propose un petit retour sur un débat qui est malheureusement passé inaperçu durant la dernière session fédérale, mais dont l'importance pour l'avenir de l'agriculture suisse est telle que, malgré le refus du Conseil des Etats d'intervenir, il est fort probable que l'on en reparle bientôt; celui d'édicter un contrat-type de travail national pour les employés du secteur agricole et d'instaurer un salaire minimum national dans l'agriculture. Ce débat faisait suite à une proposition du Grand Conseil genevois, votée alors à la quasi-unanimité. Voici ci-dessous mon intervention faite à cette occasion.

Lire la suite

16:18 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |